Cuvee Royale

La Favorite de Richelieu

Cuve Cardinal

VOYAGE DANS LE TEMPS

Un écrin

Dans un écrin aux côteaux verdoyants, le château Richelieu dévoile les méandres de son histoire. Située au confluent de la Dordogne et de l’Isle, sa magnifique chartreuse du XVII° siècle, est lovée en contrebas du tertre de Fronsac, premier vignoble historique du Bordelais. La position stratégique de ce berceau n’a pas échappé à nos ancêtres les Gaulois qui virent l’opportunité d’y tenir un important marché, puis les Romains y édifièrent à leur tour un temple. En fins connaisseurs de terroir, ces derniers s’adonnèrent à la culture de la vigne sur des vallons bénéficiant de conditions climatiques très favorables.

Ainsi débute l’histoire de notre vin, fidèle expression d’une rencontre entre un terroir et des hommes, intime connivence entre deux mille ans d’histoire et un vignoble façonné par des générations de viticulteurs. L’histoire du château Richelieu résonne au son d’illustres personnages qui ont jalonné son sillage :

En 769, le clairvoyant Charlemagne fait bâtir une forteresse à la croisée des routes fluviales et terrestres, arborant le nom de Franciacus, le château des Francs.

En 1152, Aliénor D’Aquitaine épouse Henri Plantagenet, futur roi d’Angleterre. Fronsac dépend donc de la couronne anglaise jusqu’à la bataille de Castillon en 1453.

Les plaies de la guerre de cent ans se referment au fil des années et le XVII° siècle redonne un nouvel essor au vignoble à nouveau marqué par l’entrée en scène d’un personnage non moins célèbre : le cardinal Richelieu.

Nous sommes en 1632, la seigneurie de Fronsac lui revient après avoir été confisquée au seigneur local déchu de ces droits. Ministre d’Etat sous le roi Louis XIII au début du 17ieme siècle, le Cardinal est un homme au charisme imposant face à un roi désormais sous son influence. La seigneurie de Fronsac érigée en duché pairie devient par la suite la propriété de sa sœur aînée. Elle devient en effet unique héritière du duché de Richelieu et de Fronsac au détriment de sa sœur cadette, pourtant prédestinée par le Cardinal à sa succession, mais dont la lignée s’éteint et ne laisse place à aucun descendant.

En 1769, le vignoble et le domaine reste en possession du maréchal de Richelieu. Célèbre pour ses frasques et son humeur libertine, le petit neveu du cardinal, Maréchal de Richelieu et Duc de Fronsac en 1715, filleul de Louis XIV, séduit la cour de Versailles avec sa célèbre « Tisane de Richelieu » dont les vertus curatives seront vantées plus tard par Louis XV qui voit s’évanouir comme par enchantement ses « langueurs d’entrailles ». Ce personnage haut en couleur contribue à la grande notoriété des vins de Fronsac au XVIII° siècle qui connaissent un essor qualitatif et une réputation sans précédent.

A la révolution, les terres des seigneurs furent distribuées aux fermiers et le domaine du Duc de Richelieu fut confisqué. Dès lors, des générations de viticulteurs se sont succédées empruntant à la fois les chemins de la passion, de la tradition et du progrès.

Porté par des siècles d’histoire, le château Richelieu est aujourd’hui une propriété de 22 hectares de vignes. Héritiers d’un domaine au nom évocateur, nous sommes à notre tour acteurs de la belle histoire au rythme des saisons.