Cuvee Royale

La Favorite de Richelieu

Cuve Cardinal

PHILOSOPHIE

Un vin de terroir

Au château Richelieu, nous pensons que notre terroir est notre première richesse, unique et singulière. Au gré des saisons, nous nous attachons à respecter l’identité de notre vignoble composé d’une mosaïque de parcelles. Chaque parcelle est travaillée en fonction du cépage, du sol et de son exposition. Le merlot (74%), le cabernet franc (14%), le cabernet sauvignon (9%) et le malbec (3%) sur des sols d’argile bleue et de calcaires à astéries s’épanouissent et s’expriment différemment en fonction de la composition du sol et de sa structure, de l’exposition des coteaux, de l’âge des ceps, du caractère évolutif du climat accentuant l’effet millésime. Nos pratiques culturales sont adaptées en fonction des parcelles et de l’évolution du climat. En guidant avec observation et précision toutes les étapes de l’élaboration de notre vin de la vigne au chai, nous cherchons à pérenniser son caractère inimitable lié à sa propre origine.

Une viticulture raisonnée : Ce « riche lieu » est le théatre d’une viticulture que nous voulons respectueuse de l’environnement, nous avons opté pour un travail du sol mécanique et donc proscrit tout recours au désherbant chimique. L’enherbement est raisonné à la parcelle et nous permet d’ajuster les excès d’eau. En ce qui concerne la protection phytosanitaire, nous avons également choisi d’alléger le nombre de traitement adapté en fonction de la pression des maladies. L’utilisation des pesticides a fortement diminué. Les travaux d’hiver (taille, tirage des bois, carassonage, pliage) et les travaux en verts (épamprage, levage, vendanges vertes) sont effectués manuellement par l’équipe du château et des saisonniers fidélisés au cours des années.

Afin d’assurer un développement optimal des grappes et leur permettre d’arriver à maturité en conservant un bon état sanitaire, nous pratiquons l’effeuillage des rangs côté soleil levant au mois d’août, ce qui permet de favoriser le rayonnement du soleil sur les baies sans pour autant les exposer à de fortes chaleurs. Le côté soleil couchant n’étant pas effeuillé avant le mois de septembre. Sur certaines parcelles très productives, nous allégeons le pied en coupant manuellement certaines grappes afin de favoriser la maturité et l’aération des baies. Les vignes sont écimées et rognées dans le rang par une machine spécifique, ce qui permet de réguler la production de feuilles. Ce travail est également essentiel à la bonne maturité du raisin.